AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

What are you fuckin' doing ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: What are you fuckin' doing ? [PV] Ven 27 Aoû 2010 - 18:12

Ce matin, Akito était d'humeure massacrante. Elle avait beau avoir fait du shopping la veille pour se relaxer, cela avait été impossible et la poursuivait jusqu'au matin.
Le pied hors du lit, il n'y avait personne pour la croiser, et c'était tant mieux, même si elle avait croisé son frère il s'en serait pris plein la gueule. Vous devez être au courant du cliché qui dit que les plus petite personnes sont celles qui ont le plus mauvais caractère non ? Si non, tant pis, on s'en fout.
La jeune fille se prépara donc, pour ce jour la tenue c'était une petite robe rose pâle moulante à manches longues, les épaules découverte par un effet "tombant", enfin vous voyez non ? Les chaussures quant à elles c'était des escarpins à bout arrondi mais légèrement pointus, blancs. Cette touche de coquetterie fini, le seul fait qui lui arracher un sourire fût de voir ses longs ongles turquoise fait la veille. Mais ce fût tout.
Une fois tout à fait prête elle sorti de ses appartements afin de rejoindre l'étage des résidents. Pourquoi ? Pour joindre un certain Liang Jun.
Pourquoi ? Ah, il est vrai je ne vous ai pas expliqué la raison de sa colère, portée sur ce Chinois de plus. Pour tout vous dire, la veille donc, un client important s'était présenté au bureau de la jeune japonaise, c'était un client très aisé qui venait régulièrement et qui était surtout une personne de poids. Un mot de cette personne peut vous rammener des centaines de clients comme vous assurer la fermeture de l'établissement. Ce grand homme était donc venu et avait choisit Liang Jun, ce dernier étant libre Akito était allée le chercher dans sa suite. Introuvable. La salle commune ? Introuvable. Le jardin ? Introuvable. Alors elle l'appela, il ne répondait pas. Cet ingrat, par on ne sait quel raison l'avait mise dans une sale posture. Très mal à l'aise elle avait dût retrouver l'homme, impossible de dire qu'elle ne trouvait pas son résident, cela était totalement impoli et donnait une mauvaise image. Alors, elle avait dût mettre le "délis" sur sa faute.
"Je suis confuse, je n'ai pas inscrit le rendez-vous qu'il avait à présent.. Vous pouvez choisir quelqu'un d'autre.. nous vous dédomageons, où souhaitez vous aller ?"

Seulement , ce client n'avait pas son temps à perdre. Il avait les reins en feu, ce Liang Jun lui donnait bien envie, si il n'était pas disponible il ne consommerait rien aujourd'hui, ni à nul autre moment si il n'avait pas ce Chinois.

Alors voilà, posture inconfortable, client insatisfait, et pourquoi ? Hein ? Pourquoi ? Elle voulait bien le savoir. Akito était absolument à l'écoute de ses résidents, elle avait même réussit à créer certains liens privilégiés, elle était un peu comme leur soeur, leur mère ou au contraire leur bourreau. Ce jeune homme n'était là que depuis 6 mois et il avait été discret, ne demandant rien. Et bien, à croire que ceux qui vous laissent tranquille sont en fait ceux qui vous mettrons le plus dans la m*rde.
Bref, elle ne laisserait pas passer cette erreure.

Elle avait donc frappée à la porte de Liang Jun, n'attendant pas qu'il réponde elle s'était contentée de dire

" Viens dans mon bureau à 12h tappante."

Avec sa petite voix, il n'était pas compliqué de comprendre que le bureau était celui de Akito et non de Khyro. Dans le doute, elle avait laissé un post-it sur la porte et demandé à l'une des résidentes qu'elle appréçiait de le lui dire si elle le croisait. Ceci fait, il restait deux heures avant de recevoir le résident. Elle ouvrit le bureau et attendis. La première heure était tout à fait longue, en effet, plutôt rare étaient les personnes qui venaient coucher à 10h et le casino à 10h ? Non pas trop non.
Elle lisait un livre, un livre que Inagawa-san lui avait conseillé; il lisait beaucoup cet homme, c'était un homme particulier d'ailleurs. Enfin, la question n'était pas là. Après s'être fait apportée un milk shake banane/fraise ( :3 ), Akito constata qu'il serait midi dans cinq minutes.


Dernière édition par Akito Yamaguchi le Mar 21 Sep 2010 - 10:09, édité 1 fois
Yamaguchi Akito

< PATRONNE DE RY >
avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 14/08/2010

Carte d'identité
Statut: Sans attache
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Tombe tout le temps malade.. N'a pas vraiment le sens de la morale et croit être incapable de tomber amoureuse. || Ne mesure que 155 cm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What are you fuckin' doing ? [PV] Sam 28 Aoû 2010 - 20:08

Il devait être trois heures du matin lorsque Jun rentra à la résidence, il avait passé la nuit dehors, et non pas en la compagnie d'un client, mais plutôt seul pour se changer les idées. Au petit matin il revint donc dans sa suite, prit une douche et alla se coucher avec un horrible mal de tête. Lorsqu'il se leva, ce mal de tête avait disparu, il allait donc pouvoir gérer cette journée tranquillement. Comme à son habitude, il prit un peu de sa réserve de marijuana et se roula un bon blunt qu'il coinça entre ses lèvres avant de l'allumer. Rien de bien dangereux pour la santé, juste de quoi ne pas trop penser à ses client(e)s pervers(es) qui le choisissaient, sur le tableau.
Alors qu'il mangeait un sandwich vite fait à la cuisine, il entendit une petite voir lui dire qu'il avait rendez-vous à 12heures. Il se doutait que c'était mademoiselle Yamaguchi, jamais son frère ne produirait un son si aigu.
Il soupira, être appelé par Yamaguchi n'était jamais bon, surtout quand ca fait seulement 6 mois qu'on est inscrit ici. Enfin, de toute façon il ne pouvait pas rater ca, histoire de ne pas empirer son cas. Après avoir déjeuné rapidement, il s'habilla d'un jean taille basse assez simple, d'un tshirt noir et d'un gilet noir uni. Il enfila des baskets, se coiffa pour être présentable et sortit de sa suite. Il était midi moins 10, plus ou moins. Le jeune homme descendit au rez-de-chaussée pour atteindre le bureau d'Akito.

Qu'est-c'qu'elle me veut... Pff...

Il soupira et se rendit jusqu'à son bureau, il tarda un peu devant la porte, le manque se faisait déjà sentir mais il n'avait pas eu envie de prendre quelque chose de trop fort avant de rencontrer sa patrone, il fallait tout de même se montrer pacifiste et surtout... En bonne santé. Il détestait les rendez-vous formel ainsi, alors qu'en temps normale, les femmes simples comme cette Akito, il les croisait en rue, et les peu de fois ou il leur parlait, il les tutoyait. C'est fou comme cette hiérarchie l'obligeait à la respecter.

Il prit une grande inspiration et toqua à la porte, il était aux alentours de midi moins trois, il était à l'heure, c'était déjà une bonne chose. Il attendit son "oui" ou son "entre" pour pouvoir se glisser dans la pièce, fermant la porte derrière lui. Par respect, il s'inclina légèrement.

Bonjour... Liang-Jun.

Bah oui, avec toutes les putes qui lui servaient d'employés, elle ne devait pas connaître tous les visages et tout les noms. Il attendit un peu et vint s'asseoir en face d'elle, croisant les bras, l'air sérieux mais tout de même un peu impatient. Ses quelques collègues lui avaient parlé de ce client important qui l'avait choisi, le jour ou il n'avait pas été présent. Il soupira et leva ses yeux clairs vers elle, déterminé.

Je sais pourquoi vous m'avez appelé, mais j'ai mon excuse. Avant qu'on ne débatte et que vous ne m'engueuliez car vous avez perdu un client important, j'aimerai vous dire que je suis allé à l'hôpital car je ne me sentais pas bien, et c'est mieux pour vous. Je pense que votre client préfère éviter une maladie à se faire vider les couilles, non?
La résidence aurait perdu toute sa cote car une pute aurait rendu un client malade... Franchement... Voilà pourquoi j'ai pris l'initiative de quitter et d'aller de suite voir un médecin plus compétant que celui que vous avez engagé...


Un sourire angélique, et il fut satisfait de son monologue. Il se leva, la salua, et s'apprêta à quitter la pièce.


♠♦♦♠

    STRONGER THAN MY FEARS!



    Cute neh?:
     
Akikane Raizo

< CUTY PUPPY >
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 25/08/2010

Carte d'identité
Statut: Sous le charme
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Possède un tableau de chasse avec des potes où il rapporte tous les noms de ses proies, les commentant et les notant sur dix ♣ Est un coureur de jupon ♠ Consomme de la cocaïne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What are you fuckin' doing ? [PV] Dim 29 Aoû 2010 - 19:27

Akito attendait. Elle était assise à son bureau, à ne rien faire. Sa fureur était partie. Son plaisir malsain de s'énerver contre quelqu'un aussi. Là, pour peut être trois quatre minutes, Akito était ailleurs. Totalement ailleurs. Vide. Cela arrive bien une fois à tout le monde il me semble, mais Akito est une jeune femme plus particulière qui a des changements d'humeurs si extrêmes que cela peut parfois être dangereux.
Lorsque l'on sait ça, l'on se dit que ce n'est peut être pas plus mal qu'elle travaille dans un truc sordide de la sorte, car si elle avait à faire au monde extérieur dans la vie courante, sa vie sociale serait extrêmement chamboulée. Mais cela n'aurait peut-être pas lieu d'être si la personne qui l'avait adopté était autre.
Mr Yamaguchi n'avait jamais avoué à sa fille qu'il n'était pas son père biologique, jusqu'à ce qu'elle apprenne d'un certain Yûjiro Inagawa qui pensait qu'elle était au courant. Cela l'avait beaucoup touchée, elle n'avait plus sût quel sentiment elle devait développer envers son défunt père. De la haine ? De la rancune, du doute, de l'amour..
Akito se demandait rarement qui étaient ses parents, il parait que parfois, très rarement, on peut les retrouver. Mais qui était-ils ? Et puis, s'étaient-elle toujours appelée Akito ? Peut être était-elle Chinoise ou Vietnamienne. Un soucis d'identité.
Un soucis d'identité dont la demoiselle ne pût s'occuper puisque l'on frappa à la porte. Ah oui, ce Chinois. "Entre" avait-elle dit. L'ardeur qu'elle avait éprouvée ce matin était revenue sans attendre, le but que lui avait laissé son père était cette résidence, et celui-ci, ce "Liang Jun", s'amusait à disparaître lorsqu'un client de marque l'avait demandé. Elle lui fit signe de s'asseoir.

La jeune femme était partagée entre l'ennui, l'agacement et la colère. Elle observait ce nouvel arrivant, là depuis seulement 6 mois lorsque ce dernier leva les yeux vers elle, d'un regard bien plus vivant que la minute auparavant. Il entreprit un discours qui décrocha de Akito..un sourcil arqué. C'était quoi son charabia là ? "J'ai mon excuse", on ne te demande pas ton excuse, on ne te demande pas même de parler ! Non seulement ce résident prenait une initiative stupide, mais en plus il pensait pouvoir juger bon de ce qui était néfaste ou non à la résidence, et cette façon de parler "une maladie à se faire vider les couilles, non? ", vulgaire et insolent. Bah dis donc..
Mais ce n'était pas tout, jusque là, encore, ce n'était pas trop grave. Enfin..
Le pire fût lorsque le prénommé Jun se leva avec un sourire angélique et qu'il s'apprêtait à sortir sans même que l'on ne l'ai congédié.


" A quoi joues-tu ?"


Akito semblait calme. Mais son ton cinglant affichait bien qu'il n'allait pas sortir ainsi. La petite japonaise se leva.

" Tu crois peut-être que je vais te laisser sortir comme ça ? Avec ton excuse bidon et ton air insolent ? Assied toi !"


La réplique pourtant calme se terminait sèchement tandis que la propriétaire vint au devant de son bureau, posant une fesse sur le bord.

"Comment j'ai sût que c'était du bidon ? Simple, tu n'es pas très futé. Ne sais tu pas que nous vous recueillons ? Que vous êtes bien payés et pris en charge ? Qui dis prendre en charge implique aussi tout ce qui est médecin, elle fit un geste de la tête vers la porte pour désigner le cabinet au rez de chaussée, et hôpital. Tu ne te sentais pas très bien ? Pauvre petite mère.. Je te vois pas bien différent que ces six derniers mois, t'es bien rétablit je trouve."

Elle eut un sourire cynique avant de continuer, de sa voix cristalline.

"Je ne vois vraiment pas quelles raisons auraient poussé un résident qui se sent mal, à payer son passage à l'hôpital ou à fuir plutôt que d'en parler et d'avoir de plus un congé et d'être pris en charge gratuitement suivant les soins qu'il lui faut."


Elle le fixa intensément.

"Avoues-ta faute."

Elle souri gentiment.

"Ou montres moi un justificatif."

Les deux mains posée sur le genou de sa jambe relevée par le bureau, Akito n'était pas prête de le laisser filer ainsi. Si il croyait son tour de passe passe fait, il se mettait le doigt dans l'œil.





♠♦♦♠

Spoiler:
 
Yamaguchi Akito

< PATRONNE DE RY >
avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 14/08/2010

Carte d'identité
Statut: Sans attache
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Tombe tout le temps malade.. N'a pas vraiment le sens de la morale et croit être incapable de tomber amoureuse. || Ne mesure que 155 cm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What are you fuckin' doing ? [PV] Dim 12 Sep 2010 - 11:34

_En cours

♠♦♦♠

    STRONGER THAN MY FEARS!



    Cute neh?:
     
Akikane Raizo

< CUTY PUPPY >
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 25/08/2010

Carte d'identité
Statut: Sous le charme
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Possède un tableau de chasse avec des potes où il rapporte tous les noms de ses proies, les commentant et les notant sur dix ♣ Est un coureur de jupon ♠ Consomme de la cocaïne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What are you fuckin' doing ? [PV]

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

What are you fuckin' doing ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Résidence Yamaguchi :: Bureau de Akito Yamaguchi-
Sauter vers:
]
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit