AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Give me a sign; Torú.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Give me a sign; Torú. Mar 21 Juin 2011 - 16:59


    Il serait mauvais de croire que Rim se la jouait pin-up tout les jours, elle aussi avait ses moments de détente où elle aimait n'enfiler que quelques bouts de tissus, dans lesquels elle se sentait comme dans un pyjama, pour sortir et voir le monde. Aujourd'hui, c'était pour un très petit short en jeans qu'elle avait opté, une blouse sans manche noire, et par dessus une chemise un peu 'garçonnette", presque aussi longue que ses jambes. Voyez-vous, messieurs, pour les dames, c'était un moyen de mettre en valeur leurs longues gambettes dorées par le soleil. Non; Rim ne pouvait pas se vanter de son bronzage, son travail exigeait une peau presque parfaite, sans impureté et aussi douce que celle d'un nouveau né. Le bronzage aux uvs n'était qu'un des multiples moyens de torturer cette peau qu'elle soignait de temps en temps avec des crèmes. Le léger hâle doré, c'était le soleil qui le lui procurait. Enfin, les détails passés, c'est dans cette tenue et les cheveux au vent que la demoiselle se pavanait dans les rues de shibuya, semblant avoir presque un radar pour dénicher les meilleurs occasions de ce mois d'été. Il faisait chaud, très chaud, trop chaud. C'était bien pour cela qu'elle avait opté pour un bas très court, de façon à pouvoir respirer. Elle refusait de se mettre à l'étroit dans un jeans avec la journée qu'elle allait devoir passer; mademoiselle cherchait des robes de soirée pour les divers événements qu'allait organiser la résidence yamaguchi. La tâche n'était pas bien simple, elle en voulait qui n'était ni trop banale ni trop voyante, certes... Elle aurait pu prendre une amie pour l'accompagner, mais vous savez les amies, toujours à vouloir être plus jolies et mieux habillées que vous, leurs avis n'auraient pas été très francs. Dans le pire des cas, elle demandait à un des vendeurs de la conseiller.

    Le pire aujourd'hui, ce n'était pas la chaleur, la lourdeur du temps ou encore la sueur sur son front... C'était les regards vicieux qui se posaient sur elle. Ça la dégoûtait presque. Déjà qu'elle supportait ça à longueur de journées au travail, elle devait en plus le supporter en rue! Tâche facile pour ces vieux pervers, une jeune femme seule, non-pendue au bras d'un homme baraqué. Sur celles-là, ils n'oseraient même pas poser les yeux. Elle, seule, sur ses talons qui ne cessaient de mettre ses jambes en valeur à chaque pas, devait se battre contre elle-même pour ne pas se retourner et leur demander s'ils voulaient une photo... Enfin, ils seraient presque capables de répondre par l'affirmative. En y réfléchissant, ce n'était pas une amie qu'elle aurait du prendre, mais UN ami, n'importe lequel! Même le plus chiant aurait fait l'affaire pour contrer ces remarques vicieuses. Aaah, elle aurait tellement voulu avoir un chien en ce moment même, elle se maudissait d'avoir toujours refusé les diverses offres qu'on lui avait fait, en rétorquant que ça puait et que ça laissait plein de poils partout. Rim, que tu peux être bête! Voilà, maintenant elle ajoutait à sa longue liste: Chercher un chien, bien menaçant et plutôt gros. Lui donner un nom féroce, comme Rocky pour Jacky-chan. À cette pensée, elle se mit à rire, et continua son chemin, néanmoins sans se retourner.

    Elle rentra dans diverses boutiques, marques, pas de marques, moins cher, plus cher... Rien ne lui convenait... C'était trop... Trop, c'est tout. Elle restait une femme simple, derrière son maquillage et sa crinière ébène lisse virevoltant au vent. Pour finir, se laissant aller aux envies de son estomac, elle opta pour une petite boutique gourmande à l'avant alléchant. Tout semblait fait de sucre, mais peu importe! L'odeur l'avait emportée, enivrée. Elle parcouru les rayons, choisissant avec soin ce qu'elle allait pouvoir se mettre sous la dent en cette chaude après-midi. Elle hésita longuement entre des choses croquantes, molles, voire une glace... Se torturant, elle passa une bonne demi-heure à tourner dans les rayons...

    Certes, elle y pensait à ce beau brun de l'autre jour... Leurs ébats, surtout. Bah quoi, elle avait le droit d'y penser non? Et puis ça ne vous regarde pas. Il lui arrivait d'ailleurs, parfois, que quand elle voyait un brun, elle espérait que ce soit lui. Certes, elle n'osait pas se l'avouer, mais elle l'espérait. Il y avoir toujours cette petite flamme au fond d'elle, qu'ils se rencontrent par hasard... Oui, hasard, elle ne voulait pas lui téléphoner, lui envoyer un mail ou quoi que ce soit. Trop fière pour s'avouer affaiblie par cet homme? Certainement. La nymphe avait d'ailleurs prit des vacances de deux semaines depuis leur dernière rencontre, celle-ci remontant à un mois. Le reste du temps, elle avait été noyée sous le travail. Et puis, elle ne saurait pas vraiment que lui dire si elle devait lui téléphoner... "Salut, c'est Rim, la fille de l'autre jour." Il devait y en avoir tellement des "filles de l'autre jour". Peur de s'accrocher? Oui. Et alors? On a tous peur de quelque chose.
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Jeu 23 Juin 2011 - 10:05


Torù avançait lentement dans les rues bondées de Shibuya, le quartier était réputé pour ses boutiques de prêt à porter, centre de la mode tokyoïte. A croire qu’en cette journée ensoleillée, tous les accrocs de shopping s’étaient donnés rendez vous sacs à la main, pour faire du lèche vitrine, les boutiques ne désemplissais pas, heureusement pour Torù, il ne comptait pas entrer dans celles-ci, non il visait un petit tailleur dans une rue traversière. Ses prix étaient honnêtes et surtout la coupe était exceptionnelle, surtout l’endroit était bien plus tranquille, que les boutiques des avenues et le jeune homme aimait le calme et ne pas attirer les regards. Ce qui à voir les regards qui se posaient et le suivaient dans la rue, était un échec cuisant. Bref, d’ordinaire il était déjà bien habillé, mais journée torride oblige il avait décidé de passer une tenue plus légère, oubliée la veste et forcement le holster en cuir qu’il cachait, il ne pensait de toute façon pas avoir besoin d’arme en cette journée. Aussi, il avait passé une chemise légère et blanche, manches retroussées jusqu’aux coudes, boutons défaits jusqu’aux abdominaux, col relevé. Non, il n’avait pas les choses à moitié, pantalon de costume beige serré comme il fallait, mocassins et ses éternelles lunettes de soleil. Autant avouer que le tout laissait ressortir la musculature du Yakuza, de façon un rien indécente, ce qui éveillait l’appétit de la gent féminine qu’il croisait et même parfois masculine …

Ce dernier point, l’agaçait d’avantage que le premier d’ailleurs. Il glissa un instant la main dans sa poche pour en tirer son portable pour lire quelques messages avant de le ranger bien rapidement, le regard attiré par une boutique, une librairie plus précisément. Il poussa la porte, pour y entrer, laissant son regard vagabonder longuement sur les différents étalages, avant de s’arrêter sur le libraire à qui il adressa un signe de tête. La boutique semblait bien tenue, bien que des ouvrages traînaient ci et là. Pendant, un long moment, il se laissa aller à traîner entre les rayonnages, prenant quelques livres pour en lire la troisième de couverture, quelques pages parfois avant de les reposer, un livre attira son attention, sur une figure politique de Tokyo, il le glissa sous son bras, reprenant son petit tour. Filant rapidement dans les rayons arts pour dénicher quelques ouvrages sur des photographes, les bras bien plus chargés, il passa à la caisse pour payer les dis ouvrages.

Quelques minutes plus tard, il quittait la boutique, deux sacs à la main. Un instant, il s’arrêta sur le pas de la boutique pour savourer le soleil qui commençait à taper bien plus fort. Il relâcha un petit soupire de plaisir avant de reprendre son chemin. Ce n’était pas tout ça, mais ça petite incartade dans la librairie avait fait s’envoler une heure pleine, que le temps passe vite. Heureusement, il n’avait rien de prévu aujourd’hui, comme quoi même un Yakuza pouvait avoir un jour de congé, enfin, on pouvait toujours l’appeler à tout moment pour une affaire. Les joies du métier.

Tout en marchant, il laissa son esprit vagabonder, repensant un instant à la belle danseuse qu’il n’avait plus revu depuis un mois, peut être devrait il lui faire parvenir un message à la panthère, enfin c’est là bas que travaillait Seo, ce qui rendait les choses un peu plus compliquées. Il tourna dans une rue, avant de subitement s’arrêter, pensant avoir vu une connaissance dans les ombres d’une boutique. Le Yakuza abaissa un instant pour voir derrière la vitrine, mais elle n’était plus là. Quelques secondes d’hésitations, mais Torù avait confiance en son instinct, c’est que dans sa branche, il fallait toujours être attentif et savoir suivre son instinct au bon moment, dans le cas contraire on avait tendance à finir prématurément ses jours. Une jeune femme ouvrit la porte, en sortant avec une glace, à l’allure appétissante, à la main. Il en profita pour se glisser à l’intérieur, il y faisait bien plus frais que dehors, ce qui lui arracha un frisson.

Il tourna dans les rayons quelques instants, lentement comme pour repérer sa proie et la surprendre, ce qu’il avait plus ou moins en tête d’ailleurs. Il l’aperçu enfin, elle avait le chic pour porter divinement bien n’importe quoi, c’était le moment de se lancer ou de repartir. Le choix était déjà fait, il s’approcha lentement d’elle avant de s’arrêter à deux mètres d’elle, dans son dos.

Alors comme cela on est tentée par une glace ?

♠♦♦♠

Onozawa Torù

< MODERATEUR >
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/03/2011

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Wakagashira du clan Yamaguchi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Jeu 23 Juin 2011 - 16:48

Le choix s'avérait extrêmement difficile. On aurait dit une enfant devant un rayon de poupée, avec le devoir de n'en choisir qu'une. Une seule, celle qui aurait la chance d'être baladée dans une poussette, habillée, chouchoutée... Enfin, vous voyez la chose. Délaissée à son propre sort à nouveau, la jeune femme ne pouvait demander aucun conseil sur le goût de glace à choisir... Et de toute manière, ce genre de chose ne se faisaient pas. Ouvrant un des frigos mis à sa disposition, la jeune femme opta pour un simple glaçon au coca, un truc de base, pas trop calorique ni trop plaquant, facile et rapide à manger, parfait. Alors qu'elle se redressait, elle sentait du mouvement derrière elle. Ce n'est qu'au moment de se retourner, qu'une voix parvint à ses oreilles, une voix masculine... Connue...

- Alors comme cela on est tentée par une glace ?

Elle se sentit presque idiote avec son glaçon en main, qui commençait à fondre très légèrement dût à la chaleur environnante. D'abord, son regard fut attiré par sa chemise entr'ouverte... Il avait le don de se mettre en valeur, bien trop même. C'était le genre de chose qui ne laissaient aucune femme indifférente. Décollant son regard de cette partie de son buste, ses yeux noisette se posèrent sur le visage du yakuza, qu'elle aurait pu reconnaître parmi milles hommes, tous bruns et habillés de la même façon. On pu lire un certain malaise sur le visage de la jeune femme, qui mima de remettre une mèche rebelle derrière une de ses oreilles pour lâcher un léger soupir. Le hasard, fameux hasard! Elle l'avait demandé oui, mais pas aujourd'hui! Elle n'était pas prête à le regarder à nouveau dans les yeux. Ah, le malaise.

- Toi aussi visiblement... Sauf si tu me suivais.


Rim finit par lui offrir un sourire, comme elle l'avait fait dès le début, après l'instant de méfiance plutôt violent qu'elle avait eu. Ce genre de choses, ça ne s'oubliait pas si vite. Il faut dire que leur première confrontation avait été plutôt sauvage... Et la deuxième aussi, mais c'était autre chose. Sans ajouter un mot de plus, et pour éviter le malaise total, la jeune femme se dirigea vers les caisses pour payer son article, après tout, c'était tout ce dont elle avait besoin. Les mains chargées de Torú lui disaient qu'il avait déjà lui-même fait ses emplettes. Après avoir payé, elle ouvrit son glaçon et commença à le déguster, jetant un oeil dehors. Il semblait faire encore plus cuisant que tout à l'heure, elle sentait qu'elle allait devoir raccourcir sa journée de shopping pour ne pas mourir de déshydratation. Reportant son attention sur le brun, elle regarda un instant ses deux sacs, assez curieuse.

- Je ne te connaissais pas ce côté accro du shopping. T'as acheté quoi?

Dit-elle, alors qu'elle se dirigeait vers la sortie du magasin. Elle avait évité de lui sauter dans les bras, pour garder sa fierté intacte. Oui, si vous ne l'aviez pas encore remarqué, c'était une petite caractérielle avec une fierté plus grosse qu'elle. En plus, elle aimait faire courir les hommes. Ce n'était pas du tout cuit comme à la panthère rose, ici, elle pouvait jouer librement, en dictant ses propres règles. Rim se comportait un peu comme si rien n'avait jamais débuté entre eux... C'était un peu le cas, non?

- T'as un peu de temps devant toi? Si oui tu pourrais m'aider à trouver des robes. Déjà il m'en faut une pour la soirée à la résidence... Je suppose que tu y vas, vous êtes les premiers invités, vous les yakuzas.

La jeune femme ne parlait absolument pas de ce qui avait pu se dérouler durant le mois passé, après tout, c'était du passé, et elle ne souhaitait pas réellement se justifier de ses actes, même si Torú avait tout à fait le droit de vouloir savoir. Mordant dans son glaçon, elle observait les gens passer, tous différents les uns des autres. L'air de rien, elle se sentait déjà moins regardée maintenant qu'elle avait un homme de deux fois sa taille à côté d'elle. Posés à l'ombre, elle pu terminer son met à l'abris du soleil menaçant, et finit par s'éloigner pour jeter l'emballage dans une poubelle non loin. Revenant vers lui, elle ne pu s'empêcher de le dévorer des yeux, discrètement du moins. C'était un très bel homme, elle serait une idiote de le nier.
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Ven 24 Juin 2011 - 16:50

Il m’a semblé te reconnaître, alors j’ai décidé d’en avoir le cœur net et je suis entré pour te débusquer. Mais maintenant que je suis ici, je me laisserai bien tenter par une glace.

Torù adressa un doux sourire à la jeune femme, il était heureux de la retrouver et si il ne comptait pas le lui avouer, elle lui avait manqué durant ce mois passé. Il la détailla pendant quelques instants avant de finir par retirer ses lunettes, les repliants pour les accrocher à sa chemise avant de se mettre à son tour en chasse de ce qu’il pourrait se mettre sous la dent. Il la laissa prendre un peu d’avance avant de se laisser tenter par une glace italienne, il n’était pas spécialement gourmand mais par une journée pareil, il ne pouvait pas se refuser pareil petit plaisir, d’autant que les produits proposés étaient alléchants. Le choix définis sur une glace aux parfums vanille et framboise, il passa lui aussi à la caisse avant de sortir à l’air libre. Cela faisait toujours un choc de passer d’un endroit frais à celui caniculaire d’une rue baignée par un soleil d’été. Il alla se ranger aux côtés de Rim, protecteur vous avez dis, oui un peu surtout avec les regards de certains badauds. Il sentit le regard de la belle japonaise se poser sur ce qu’il avait en main, tandis qu’il commençait à déguster sa glace. D’un coup de langue, il récolta quelques copeaux de chocolats, passant la langue contre ses dents avant d’agiter les sacs qu’il tenait maintenant d’une main, tout en répondant.

Hummmmm. Je n’irai pas jusqu’à accroc du shopping, mais je me suis laissé tenté par quelques livres. Je me suis peut être laissé un peu allé … Surtout que ce n’est pas pour cela que je suis ici à la base.

Il laissa entendre un petit rire, il est vrai qu’il s’était laissé emporté, mais au final il aurait de quoi lire pour quelques semaines, sauf si il dévorait les ouvrages, auquel cas il en aurait pour seulement quelques jours. Son rire s’acheva alors qu’il mordait de nouveau dans la glace. Suivant la jeune femme alors que celle-ci s’éloignait de la boutique. Elle était un rien distant, c’était normal, après tout ils ne s’étaient vu qu’une fois, même si cette unique rencontre était toute simplement merveilleuse et depuis ils ne s’étaient pas revu. Autant prendre son temps, la laisser se faire à ses retrouvailles. Ils allèrent se poser dans un coin à l’ombre, le soleil était plaisant mais vu comme il cognait en cet après midi, un brin de fraîcheur ne pouvait leur déplaire. Il s’adossa contre un mur, la regardant alors qu’elle s’occupait de son ‘glaçon’. C’est là qu’elle lui proposa de l’accompagner dans son shopping « T'as un peu de temps devant toi? Si oui tu pourrais m'aider à trouver des robes. Déjà il m'en faut une pour la soirée à la résidence... Je suppose que tu y vas, vous êtes les premiers invités, vous les yakuzas. » Il abaissa la glace pour lui répondre, celle-ci était déjà bien entamée. Il lui sourit à nouveau, laissant son regard se plonger dans le sien un instant.

Je suis libre toute cette journée et ce sera avec plaisir que je t’accompagnerai et te donnerai mon avis sur la robe de soirée.

Il laissa ensuite le silence s’installer entre eux, elle détaillait les passants qui marchaient dans la rue, lui la contemplait elle avant de regarder à son tour la vie qui inondait le lieu tandis qu’elle, le contemplait à présent. La glace fondait vite, de quelques coups de langue il tentait de récupérer le liquide qui s’écoulait lentement avant de mordre dans la gaufrette croustillante, dans un petit craquement. La glace ne fit pas long feu et c’est avec amusement qu’il récupéra un peu de glace qui était venu se coller contre le coin de ses lèvres. Il la suivit du regard quand elle alla jeter son papier, étant exempt de son côté.

Qui sait, tu me rendras peut être la pareil en m’accompagnant quand j’irai chez le tailleur, ce qui était d’ailleurs ma priorité du jour.

Torù décida alors de s’approcher un peu plus d’elle, lentement, un doux sourire dessiné sur ses lèvres. Il glissa une main dans la chevelure de la belle danseuse pour remettre l’une de ses mèches en place, avant de lui demander d’une façon fortuite et qui aurait pu être sans arrière pensée.

Je me demande si tu as un cavalier pour la soirée, car dans le cas contraire j ‘aurai plaisir à t’inviter et passer ce moment en ta compagnie.

Le Yakuza lui adressa un sourire qui se voulait déstabilisant et charmeur avant de se reculer un rien. Ils ne se connaissaient que peu, ils n’étaient même pas ensembles, mais il souhaitait l’avoir à ses côtés durant cette soirée. Elle avait vu juste en arguant qu’ils étaient les premiers invités, même si il nuancerait cette affirmation par une obligation. Il s’était rendu aux précédentes, seul pour honorer sa position au sein du clan et surveiller ce qui pouvait s’y dérouler. Torù voyait ce genre de soirée d’un œil professionnel, mais Rim changeait la donne, avec elle, il savourerait très certainement ce moment. Il lui sourit simplement avant de lui faire signe de passer devant.

Mais si nous allions déjà nous occuper de la robe de mademoiselle ?

♠♦♦♠

Onozawa Torù

< MODERATEUR >
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/03/2011

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Wakagashira du clan Yamaguchi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Ven 24 Juin 2011 - 19:04

Alors comme ça, Torú n'était pas entré dans le magasin par pur hasard, mais bien de sa propre volonté. La jeune femme prit cela pour un bon signe, puisqu'il semblait vouloir la côtoyer à nouveau malgré le temps écoulé depuis leur dernière rencontre. L'homme eut vite fait de dévorer sa glace, et il n'en resta plus une miette lorsque Rim releva les yeux vers lui. Il ne cessait de lui adresser des sourires rayonnants, en retour elle ne pouvait s'empêcher de se retrouver légèrement gênée. À force de le contempler, elle en avait presque oublié les personnes déambulant autour, maintenant elle ne les scrutait plus, la jeune femme se contentait d'observer son interlocuteur. Un bruit de plastique froissé se fit entendre, il venait de secouer ses sachets, tous bien rempli. Il spécifia à la danseuse qu'il s'était permit de s'acheter de nombreux ouvrages... Il lui avait déjà de sa passion pour la lecture et la photographie. C'est dingue, ce n'était pas dans les mains d'un homme tel que lui que l'on voyait un livre ou un appareil photo, et pourtant... Les apparences se voulaient bien trompeuses. Il rit de ses dires, et finit par ajouter;

- Je suis libre toute cette journée et ce sera avec plaisir que je t’accompagnerai et te donnerai mon avis sur la robe de soirée. Qui sait, tu me rendras peut être la pareil en m’accompagnant quand j’irai chez le tailleur, ce qui était d’ailleurs ma priorité du jour.

Pleinement satisfaite, la nymphe lui offrit un ravissant sourire qui montrait qu'elle était ravie de son accord. Elle ne l'aurait certainement pas supplié si il avait hésité, après tout, il n'avait aucune obligation envers elle. D'ailleurs, il lui proposa, ou peut-être était-ce quelque chose qu'elle lui devait en retour- de l'accompagner par la suite au tailleur auquel il devait se rendre. Apparemment, c'était son but premier aujourd'hui. Pourquoi pas! Après tout elle ne pouvait pas lui refuser cela, maintenant qu'il lui permettait de respirer, enfin libérée de ces regards et dires qu'elle ne pouvait supporter. Le temps s'écoulait doucement, et alors qu'elle s'apprêtait à reprendre son chemin en compagnie du yakuza, il prit à nouveau la parole, et cette fois pour parler de la soirée qui aura lieu à la résidence. À vrai dire elle n'avait personne, elle était même censée danser ce soir là, ou seulement servir, distribuer des verres dans la salle, la robe ne servant qu'à la rendre plus jolie. L'air de rien, elle avait toujours espéré qu'un jour, elle pourrait passer une soirée en bas de la scène, en tant que spectatrice elle aussi.

- Je me demande si tu as un cavalier pour la soirée, car dans le cas contraire j ‘aurai plaisir à t’inviter et passer ce moment en ta compagnie.

Elle empêcha un sourire presque idiot de se dessiner sur les lèvres, et ne le regardant pas, elle laissa le silence s'imposer en chef pour le faire douter. Malgré la main passée dans ses cheveux, elle se refusa de laisser transparaître sa réponse sur son visage. Rim ne voulait pas lui faire croire que tout était acquit, puisque de toute manière, tout ne l'était pas encore. Pourtant, l'idée de se rendre à cette soirée dans une jolie robe, au bras de Torú ne déplaisait pas. Alors qu'elle reportait son attention sur lui, le regardant du coin de l'oeil avec un air malicieux, elle haussa les épaules, ajoutant tout en cachant le fait qu'elle était légèrement déstabilisée, elle aussi.


- Pourquoi pas.

Rim appréciait jouer avec la patience des hommes, les faire languir un peu, les laisser mijoter, penser. Torú n'était pas un cas particulier, mais elle aimait encore plus le faire avec lui. Elle souhaitait le laisser courir un peu, c'était une sorte de jeu qu'elle appréciait beaucoup. C'était un peu une sorte de "Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis." Le jeu du chat et de la souris, en d'autres mots. Elle se refusa de jouer l'idiote et de refuser cette invitation, après tout elle en avait réellement envie elle aussi. Enfin, ceci fait, elle s'approcha un peu pour effleurer la main de Torú, comme si elle allait la lui prendre, elle accrocha un de ses doigts au sien, et partir vers la rue comme pour l'inciter à y aller. Ce contact fut délicieux mais très court, car une fois dans la foule, elle l'avait rompu. À présent à ses côtés, elle chercha des yeux un magasin qui pouvait sembler intéressant, et c'est là qu'elle se remémora une boutique dans laquelle elle avait déjà fait quelques achats intéressants. Évitant quelques touristes désorientés, la jeune femme traversa la rue à la verticale, le magasin était là, dans une rue légèrement reculée, plus calme. Ils pourraient respirer. Marchant devant Torú, la danseuse ne tarda pas à bifurquer dans cette rue qui croisait l'autre, et à un mètre du coin commençait la vitrine de la boutique dans laquelle elle voulait se rendre. À la vitrine, des vêtements de toutes catégories étaient exposés, dont une robe un peu trop voyante que Rim ne regarda pas. Ce n'était pas son genre. Devant l'entrée, elle jeta un bref regard au brun.

- Tu me suis?


Elle monta les quelques petites marches et poussa la porte. La boutique était de taille moyenne, il y avait deux trois femmes entrain de regarder dans les rayons. La danseuse salua la vendeuse avec politesse, lui adressant un sourire, et enfin, elle continua son chemin dans les rayons. Passant une main dans ses longs cheveux ébènes, elle observa les rangées de vêtements, pantalons, jupes ou robes, et finit par s'arrêter devant l'étalage des robes de soirée. À nouveau, elle était confrontée à ce même rayon de poupées que tout à l'heure. Elle doutait que Torú soit réellement à son aise, c'est pourquoi elle ne tarda pas à faire son choix. Enfin... Ses trois choix. Elle prit une robe blanc cassé tirant sur le rose, une violette, et une noire. Choses classiques et d'autres moins. Lui faisant signe de la suivre, elle se rendit dans le fond du magasin, un espace reculé où se situait les cabines d'essayage. Lui adressant un dernier sourire, elle se glissa derrière le rideau derrière lequel on pouvait deviner sa silhouette svelte à cause du fort éclairage.

La belle se dévêtit, pendit ses vêtements et opta d'abord pour la robe noire. C'était assortit à tout costume, rien de trop choquant en soi. Elle l'enfila, remit ses escarpins et tira le rideau, se dévoilant à Torú. La robe était plutôt courte, elle lui arrivait un peu plus haut que le milieu de la cuisse, et mettait parfaitement sa silhouette en valeur. Enfin, il faut dire que Rim était plutôt mince, voire peut-être trop, et qu'elle n'avait donc pas grand chose à cacher sous des habits moulants. Avançant vers lui, elle fit un tour sur elle même, et jeta un oeil dans la glace qui se trouvait à sa droite. Sa peau pâle était mise en valeur, certes, mais elle ne savait pas vraiment s'il elle devait opter pour une couleur plus gaie telles celles des deux autres robes.


- Qu'en dis-tu?

Finit-elle par dire alors qu'elle lui adressait un léger sourire, peut-être un peu timide.


Spoiler:
 
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Sam 25 Juin 2011 - 15:35

« Pourquoi pas. » Deux mots pour toute réponse, autant dire que la jeune femme savait entretenir le doute, était elle aussi peu intéressée d’être sa partenaire pour cet événement important ? Il en était à se le demander, même si au bout du compte ce pourquoi pas ressemblait plus à une réponse positive qu’à un refus. Tous ses questionnements s’envolèrent quand la belle japonaise s’approcha de lui pour crocheter sa main de l’un de ses doigts. Le message était maintenant clair et il se laissa emporter à la suite de la jeune danseuse. Le contact fut malheureusement trop court au goût du Yakuza, il aurait apprécier prendre la main de Rim et la serrer, mais elle semblait prendre un malin plaisir garder une certaine distance, peut être jouait elle avec lui. Ce n’était pas pour lui déplaire, même si l’inverse ne l’aurait nullement dérangé non plus. Il la suivit, ne la quittant pas une seule seconde du regard alors que le chemin s’ouvrait devant lui, les badauds préférant s’écarter du passage du jeune homme, c’était là un avantage d’être de grande taille. Puis ils bifurquèrent dans une rue moins bondée, la belle danseuse semblait savoir ou elle souhaitait aller, autant dire que Torù était soulagé, même si il souhaitait passer la journée en compagnie de la belle, il ne se voyait pas faire la centaine de boutiques qui parsemaient le quartier. Ils s’arrêtèrent devant la boutique, Torù prenant le temps de contempler les différentes tenues qui se trouvaient dans la vitrine, la robe était trop voyante mais le reste semblait plaisant, très plaisant.

« Tu me suis? » Lui lança t’elle, c’était une question à laquelle il n’avait pas besoin de répondre, grimpant les marches rapidement à sa suite pour entrer dans la petite boutique. Pendant qu’elle se dirigeait du côté des robes de soirée, Torù prenait le temps de détailler les autres articles disponibles à la vente , s’imaginant au gré des vêtements à quoi ressemblerait Rim dedans. Au premier abord, il dénotait avec l’endroit, boutique de fille après tout, cependant cela ne l’empêchait pas de flâner un rien dans les rayons tandis que mademoiselle faisait ses choix. Il avait jeté son dévolu sur les débardeurs quand la belle danseuse lui fit signe de la suivre, les bras chargés elle avait choisit deux robes, peut être trois. Il la rejoignit, allant se perdre avec elle dans le fond de la boutique là ou avaient été aménagé les cabines. Un sourire et elle disparu derrière le fin rideau, Torù s’adossa contre le mur en face de la cabine, posant ses sacs sur une chaise avant de croiser les bras contre son torse, laissant son regard posé sur le rideau qui laissait filtrer un peu de lumière et surtout apparaître la silhouette parfaite de la jeune femme.

Elle ne s’en doutait pas, mais il ne la quitta pas un instant du regard, suivant les mouvements qu’elle entreprenait pour se dévêtir , admirant cette ‘ombre chinoise’ d’un œil avide. La danseuse s’habilla d’ailleurs un rien trop rapidement au goût de Torù, mais il n’allait pas faire le difficile. Il lui sourit quand elle tira le rideau pour réapparaître, laissant son regard glisser de ses pieds jusqu’à son visage en une lente remontée, la découvrant dans une sublime robe noire, la ligne parfaite de son corps était mise en avant par ses escarpins et sa silhouette moulée par le tissus. Rim s’approcha de lui avant de faire un tour sur elle même comme pourrait le faire un mannequin, ce qu’elle aurait très bien pu être. Il continua de la détailler, ne répondant pas tout de suite alors qu’elle lui demandait comment il la trouvait. Peut être pour lui rendre la pareil à ce « pourquoi pas » de tout à l’heure, ne cessant pas pour autant de sourire. Quelques secondes passèrent, avant qu’il ne réponde finalement, quittant alors le mur contre lequel il était appuyé.

Tu es magnifique Rim, je risque de faire bien des envieux à cette soirée.

Il s’approcha d’elle jusqu’à se glisser à ses côtés, calant une main contre sa hanche, alors que son regard venait se perdre un instant dans le sien, avant de se perdre dans la cabine pour espionner ce qu’elle avait choisit d’autre. Finalement, il pouvait constater qu’elle avait pris en tout trois tenues, ce qui attisa sa curiosité. Elégance et sobriété étaient les maîtres mots de la robe qu’elle portait, mais voulait il qu’elle soit si sobre en cette soirée, c’était une question qu’il devait se poser. Il lui offrit un beau sourire avant d’effleurer son épaule de ses lèvres et de se reculer narquois.

Cependant, la robe blanche a attiré mon regard, si tu me montrais combien tu es belle avec ?



♠♦♦♠

Onozawa Torù

< MODERATEUR >
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/03/2011

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Wakagashira du clan Yamaguchi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Dim 26 Juin 2011 - 11:58

- Tu es magnifique Rim, je risque de faire bien des envieux à cette soirée.

C'est qu'il la ferait presque rougir en la complimentant ainsi, mais heureusement Rim avait d'autres endroits où regarder, et ainsi elle pu donc se contenir. Alors qu'elle se regardait dans la glace sans être trop convaincue par cette robe sombre, elle perçu du mouvement du côté de Torú, et bien vite il fut à ses côtés, ses bras musclés passé autour de la taille de Rim. Elle leva les yeux vers lui, car oui il y avait encore une marge avant qu'elle ne puisse le regarder droit dans les yeux sans lever la tête. Il semblait prendre un malin plaisir à la garder ainsi contre lui. Lorsqu'il porta son attention vers les vêtements présents dans la cabine, la danseuse fit de même. À vrai dire, elle fut râvie qu'il opte pour la robe rose, car le violet était une couleur qui ne lui plaisait pas énormément. C'était un peu disgracieux, violent pour les yeux, surtout à porter en soirée. La robe rose avait quelque chose de plus doux, plus sensuel. Du genre à aguicher, à attirer le regard, non pas car elle est voyante, mais car elle met en valeur la jolie silhouette d'une femme.

- Cependant, la robe blanche a attiré mon regard, si tu me montrais combien tu es belle avec ?

Pour montrer son accord, elle se contenta de le regarder en souriant, alors qu'il posait ses lèvres sur son épaule. Cela la fit frissonner, mais elle se garda bien de lui faire part de cette réaction peu discrète, et s'en retourna vite dans sa cabine avant de se mettre à rougir comme une idiote. À vrai dire, elle n'avait pas été gênée au premier rendez-vous, car c'était dans le feu de l'action, mais là, toutes les petites attentions qu'il lui portait, et auxquelles elle n'était absolument pas habituée la gênait un peu. Non pas qu'elle n'appréciait pas cela, plutôt que ça la mettait mal à l'aise. Disparaissant à nouveau derrière le rideau, elle enleva la robe, ce qui semblait être plutôt difficile au vu de la fermeture dans le dos, mais comme toute "shoppingueuse" qui se respecte, elle réussit à l'enlever sans demander l'aide de Torú... Puis il faut dire qu'elle l'aurait demandé à tout le monde sauf à lui. La jeune femme remit la première robe sur cintre et prit la deuxième pour l'enfiler. Sans fermeture, cela s'avéra beaucoup plus facile à enfiler. Elle la mit correctement, tirant légèrement sur le bas pour qu'il n'y ait aucun plis étrange, et une fois mise, elle sortit de la cabine, et fut plutôt satisfaite ce qu'elle pouvait voir dans la glace.

Cette robe ne mettait pas en évidence sa maigreur apparente, mais bien sa silhouette, voire le peu de forme qu'elle pouvait avoir. En résumé, ça lui faisait une jolie silhouette qu'elle appréciait beaucoup, et du haut de ses escarpins, cela mettait encore plus ses jambes en valeur. C'était donc celle-là qu'il lui fallait, et pas une autre. Rim n'était pas le genre de femme à devoir enfiler deux fois le même vêtement car elle hésitait, elle savait ce qu'elle voulait, il suffisait que ça lui plaise, et elle était rapidement convaincue.



- Je crois bien que c'est celle la que je préfère... Toi aussi visiblement.


Dit-elle d'un air taquin, sous-entend qu'il la regardait d'une façon qui disait tout, sans même faire de tour sur elle-même puisqu'elle était sure de son choix. Elle lui sourit, amusée et ne tarda pas à retourner dans la cabine pour se changer. Les trois robes sur leur cintre respectif, elle sortit la tête de sa cabine en tendant les trois au yakuza.

- Tu peux remettre les deux autres s'il te plait?

Le gratifiant d'un nouveau sourire, elle disparu à nouveau derrière le rideau et remit ses vêtements en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, et passant une main dans sa longue crinière pour la remettre en place, elle reprit ses jeunes et sortit de là. S'aventurant dans les rayons, elle partit à la recherche de Torú. Heureusement que le magasin n'était pas immense.
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Lun 27 Juin 2011 - 20:22

La belle danseuse retourna se changer derrière le rideau de la petite cabine, laissant alors le yakuza de nouveau seul pendant quelques instants. Il passa une main contre sa nuque tout en allant se remettre contre le mur, sa main allant se perdre dans sa chevelure brune alors qu’il patientait. Pas très longtemps d’ailleurs, la deuxième robe semblait plus aisée à passer, aussi, Rim réapparu rapidement, habillée d’un rose pale qui lui allait fort bien. Il opina doucement de la tête tout en contemplant la jeune femme, comme avec la précédente, la robe laissait voir et apprécier la silhouette parfaite de la danseuse. Un instant, il se perdit dans la contemplation de ses longues jambes avant de se forcer à relever le regard. Oui elle était sublime dans cette robe, l’idée des manches longues était excellente et rajoutait au charme de la danseuse. « Je crois bien que c'est celle la que je préfère... Toi aussi visiblement. » Ha ça, il n’avait pas le besoin de répondre, son regard démontrait déjà bien assez ce qu’il pensait de cette tenue, il lui offrit un sourire, alors qu’elle se détournait pour regagner la cabine. Bruissement de tissus, le rideau s’ouvrit et elle tendit les deux robes non sélectionnées à Torù qui les récupéra avec amusement. « Tu peux remettre les deux autres s'il te plaît? »

Je m’en occupe tout de suite.

Il ne put s’empêcher de sourire à la demande, alors que dans le même temps il récupérait les deux cintres. Ce n’était pas tous les jours qu’on lui demandait d’aller ranger des affaires, d’ailleurs d’ordinaire on ne se serait pas permit cela, pas avec son statut. En cet instant, il n’était pas monsieur Onozawa mais simplement Torù. Oublié les yakuzas à qui il donnait des ordres, il n’y avait ici que lui et Rim. Il se détourna, récupérant au passage ses sacs de livres, il aurait été bête de les oublier dans la boutique. Il s’en alla ranger les deux robes, laissant son regard vagabonder sur celles qui n’avaient même pas eu l’égard de l’essayage et comme il avait devant lui quelques minutes avant que la belle ne termine de s’habiller, il se décida a aller un peu flâner dans la boutique. Le magasin était parfaitement achalandé, autant dire qu’il y avait tout ce qu’une femme pouvait rêver, tout du moins c’est comme cela que le voyait Torù. Il détailla quelques hauts qu’il trouvait sympa, tenues aussi. Les quelques clientes le suivaient des yeux alors qu’il continuait son petit tour, il est vrai qu’il dépareillait de la faune locale entièrement féminine. Quelques pas lui firent tourner la tête, alors que la belle danseuse réapparaissait.

Il délaissa les rayons encombrés d’affaires, pour retourner auprès de la jeune femme. Elle était sûre de son choix, il l’était tout autant, la mission trouver une robe pour la soirée avait été accomplie avec brio et c’est ensembles qu’ils se rendirent à la caisse, heureux de leur trouvaille. Il la laissa régler tandis qu’il levait le bras pour regarder sa montre, le temps filait trop vite en sa compagnie. Il étouffa une légère expiration avant de sourire à la danseuse, l’accompagnant sur le pas de la boutique. Ils y marquèrent un petit temps d’arrêt, le temps de se faire à la température extérieure, il faisait bien meilleure dans la boutique climatisée, ainsi qu’au soleil, d’ailleurs le Yakuza passait ses lunettes de soleil.

Je pense qu’il est temps de passer chez mon tailleur.

Torù adressa un sourire amusé à la jeune femme avant de prendre les devants. La boutique se trouvait dans une petite rue en contrebas, ils en avaient pour un peu moins de vingt minutes de marche, ce qui aurait pu être agréable, si l’avenue n’était pas si bondée ce qui rendait l’atmosphère presque étouffante. C’était l’un des défauts de Tokyo en été, la chaleur était dérangeante, mais après huit ans, il s’était fait à cet état de fait. Il tourna la tête pour regarder si la danseuse le suivait bien, ralentissant un peu ses enjambées pour revenir à son niveau.

Comment ce sont déroulées tes vacances ?

La question était posée de façon impromptue, après leur premier rendez vous, la belle danseuse avait disparue de la circulation et plus donné signe de vue jusqu’à ce qu’il ne la retrouve aujourd’hui. Peut être aurait il du tourner la question d’une façon différente et moins directement, il ne voulait pas qu’elle se sente oppressée en l’interrogeant sur sa vie privée, aussi il se dépêcha de nuancer ses mots.

Pour ma part … J’ai été très pris par le travail.

Il passa la main dans ses cheveux, tout en continuant d’avancer, devant parfois se frayer un chemin entre les autres passants ou tout simplement jouer de sa carrure pour ouvrir le passage. Etre grand avait ses avantages. Puis la vingtaine de minutes passée, ils bifurquèrent dans une petite rue jusqu’à une boutique à l’enseigne extérieure élégante mais sans plus. En gentleman, il lui ouvrit la porte pour la laisser dans un domaine hautement masculin, aux murs lambrissés, au mobilier soigneusement choisis, rappelant ces salons à l’anglaise. Il salua le tailleur, un japonais de petite taille et d’âge avancé, avant de déposer ses affaires sur une chaise, faisant signe à la jeune de faire de même.

Tu peux t’installer nous allons rester ici un petit moment.


Malicieux, il alla regarder les différents costumes qui étaient exposés, laissant ses doigts courir sur les différents tissus comme pour en apprécier la douceur, il prenait tout son temps, avant qu’il ne tourne la tête.

Une idée Rim ?

♠♦♦♠

Onozawa Torù

< MODERATEUR >
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/03/2011

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Wakagashira du clan Yamaguchi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Sam 16 Juil 2011 - 19:20

Rim posa la robe sur le comptoir, et la vendeuse s'occupa de l'emballer dans un très joli sac qu'elle tendit ensuite à Rim. Il y eut un échange de sourire, de politesse, l'argent fut donné, remboursé, et le tour était joué. Rim n'était pas difficile, elle savait ce qu'elle voulait, c'était bien différent. Enfin, à présent ça n'avait plus de grande importance puisqu'elle avait trouvé ce qu'elle souhaitait. Tournant les talons, elle revint vers Torú et lui adressa un joli sourire, la poignée de son sac en mains, elle était parée pour la suite. Le yakuza suggéra alors de se rendre chez ton tailleur... C'est vrai, elle le lui devait, puisqu'il l'avait accompagné pour acheter sa robe, elle devait en faire de même pour aller acheter son, voire ses costards. Tout deux sortirent de la boutique et empruntèrent une des avenues principales. C'était plutôt difficile de marcher côte à côte avec autant de personnes autour de soi, mais la carrure de Torú suffisait à permettre cela sans qu'il ne doive trop pousser les gens. Se plaçant à sa hauteur, la nymphe finit par lever les yeux vers lui avec un petit air amusé, alors qu'il aborda le sujet des vacances... À vrai dire, elle n'avait pas grand chose à raconter, et refusait de s'étendre sur ses petits problèmes de fille par une si belle journée, donc, elle se contenta de rire un peu quand il lui dit qu'il avait passé les "siennes" à travailler... Puisque ça n'avait pas réellement été des vacances.

- Tss... Monsieur devrait arrêter de penser travail de temps en temps, c'est nuisible pour la santé... Surtout que tu ne fais pas vendeur de confiseries ou de livres. Tu as déjà pensé à prendre des vacances? Ou peut-être ne sais-tu pas ce que c'est...

Rim ignora donc en réalité qu'il demandait pourquoi elle s'était absentée autant de temps. Elle se doutait qu'il n'allait pas insister là dessus si elle refusait de répondre, c'est pourquoi elle se permit cette petite ruse... Peut-être que plus tard, en mettant sa fierté de coté, elle lui dirait pourquoi elle avait disparu de la circulation... Maintenant c'était trop tôt... Enfin. Lorsque le passage se faisait plus étroit, la belle en profitait pour se glisser dans le dos de Torú, et donc de passer dans la foule sans aucun problème. Ça avait aussi ses avantages d'être petite, il ne faut pas croire! Les vingts minutes de marche écoulée, ils bifurquèrent dans une rue plus calme et moins bondée que les autres. Ça semblait être une boutique plus calme, peu fréquentée, mais de qualité... Torú semblait être ce genre d'homme; plutôt effacé, mais si gentil... Quelqu'un en or quoi, un peu comme cette boutique. Ils y pénétrèrent et la fraicheur du lieu fit frissonner Rim. Elle se passa une main dans les cheveux pour les retirer de son visage, et contemplant la décoration et les allées, et finit par poser ses sachets comme le lui conseilla le coréen. La danseuse le suivit dans les rayons, faisant glissé ses ongles peint sur les cintres noirs des vêtements. C'était du tissu de qualité, ça se voyait même sans toucher, sans manier la chose. De toute façon; Rim n'était pas le genre de femme à regarder un vêtement sous toutes ses coutures pour en voir les défauts. S'arrêtant devoir un rayon de costume plus clair, elle opta pour un gris anthracite, il se marrirait très bien avec le rose pâle de sa robe.

- J'aime beaucoup ce gris...


Dit-elle en reportant son attention sur lui, l'air sérieux. Lui tournant à nouveau le dos, elle continua encore sa recherche, à présent dans les rayons plus foncés. Elle ne voulait pas du bleu, car, sauf pour des yeux, elle n'aimait pas trop cette couleur. Elle opta donc pour une série charmante de costumes noirs, bien taillés. Elle trouvait que cette sorte de vêtements était celle qui mettait le plus les hommes en valeur. Mais il fallait savoir le porter, et elle savait que c'était le cas de Torú. Taillé en V, il avait une bonne carrure, était mince et bien sculpté, il devait remplir à merveille nombre de ces costumes... Rim se réjouissait vraiment de le voir dedans...

- Les noirs me plaisent beaucoup aussi... Sinon le gris foncé peut être très joli... Mais par pitié, pas du bleu!

Dit-elle en rigolant, replaçant une mèche de cheveux derrière une de ses oreilles. Elle se recula alors pour le laisser choisir, et s’avança vers les cabines.

- Je t'attend aux cabines.

Elle s'y rendit et s'assit sur un petit siège pourpre, assortit à la décoration de cette pièce d'essayage, si on pouvait appelé ceci ainsi. Elle s'observa un moment dans la glace, attendant la venue du yakuza pour l'essai de ses tenues... Chacun son tour!
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Dim 17 Juil 2011 - 11:02

Si le Yakuza s’était attendu à ce qu’elle ne lui offre qu’une suggestion, il fut agréablement surpris de voir qu’elle prenait les choses en main. Aussitôt la question posée, la belle danseuse s’était levée pour vagabonder dans les rayons de la petite boutique à la recherche d’un costume qui lui taperait dans l’œil. C’était la première fois qu’il emmenait quelqu’un ici et aussi la première fois qu’on lui choisissait un costume. Il croisa les bras, mains appuyées contre ses biceps et regarda faire la belle japonaise. Celle-ci semblait avoir déjà des idées en tête et elle se faufila vers le rayon des costumes clair pour en choisir un gris anthracite. Un petit regard, quelques mots «J'aime beaucoup ce gris... » et elle repartait déjà fouiller dans les rayons à la recherche de la perle rare. Lui, qui n’avait pour le coup plus grand chose à faire en profita pour aller échanger quelques mots avec son tailleur, il aurait quelques costumes à faire reprendre. Il continua à discuter avec le tailleur, parlant de la qualité des nouveaux tissus et du côté ringard de quelques coups à la mode dans les milieux speudo branchés. Tout en suivant du regard Rim, qui avait fait le choix à la suite d’un costume gris, d’une série de costumes noirs.

Elle semblait avoir terminé, aussi s’approcha t’il de la jeune femme en souriant. « Les noirs me plaisent beaucoup aussi... Sinon le gris foncé peut être très joli... Mais par pitié, pas du bleu! » Lança t’elle en rigolant doucement, assortis d’un petit mouvement de la main pour replacer une mèche derrière ses oreilles, trop craquant.

Elle fila vers les cabines, le laissant seul avec les quelques costumes qui avaient trouvé son assentiment. Il les détailla un à un, surveillant les coups, caressant un peu le tissus. Habitué de la tenue, il se doutait déjà du rendu sur lui, les choix avaient été très judicieux, elle avait vraiment l’œil.

Il échangea un regard entendu avec le tailleur, prenant avec lui les costumes choisis par la belle et il fit un dernier petit tour dans le rayonnage, au cas ou. Au cas ou, car il était presque certain de repartir avec l’ensemble des costumes qu’elle lui avait choisit, sauf faux plis, mais là le tailleur pourrait faire son ouvrage.
Au passage il choisit quelques cravates pour les essayages.

Après quelques instants, il quitta les rayons pour passer dans le coin cabine, Rim, était assise sur un siège l’attendant patiemment, ce qui eu le don de l’attendrir. Il lui offrit un sourire avant d’accélérer le pas vers la cabine.

Je me dépêche !

Amusé il écarta vivement la tenture pourpre, une draperie assez lourde pour s’engouffrer derrière, refermant tout aussi vivement derrière lui. Il se dépêcha de se déshabiller avant de plier très légèrement son pantalon pour ne pas le froisser, puis regarda les costumes un instant, se décidant tout de suite pour le gris qui avait sa préférence.
Il abaissa ses manches de chemises, les boutonnants avant de faire de même avec sa chemise, remettant le col comme il seyait pour porter un costume. Il se saisit d’une cravate, la patte lentement autour de son cou, la nouant avec une aisance toute machinale, un sourire aux lèvres, il adorait ça.

Vint le tour du costume anthracite qu’il passa avec une lenteur toute calculée, savourant la sensation du tissus contre son corps, la coupe, le poids de la veste. Il ferma le premier bouton de la veste avant de lentement ouvrir la tenture pour se dévoiler à la danseuse qui l’attendait sagement.

Une main dans la poche, il lui adressa un sourire charmeur avant de venir vers elle d’une démarche lente et fluide, presque celle d’un mannequin. Arrivé devant elle, il ôta la main de sa poche pour défaire le bouton de sa veste et prendre une pose, amusé.

Alors comment trouves tu ?

♠♦♦♠

Onozawa Torù

< MODERATEUR >
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/03/2011

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Wakagashira du clan Yamaguchi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú. Lun 25 Juil 2011 - 19:50

Assise là, Rim vit alors le yaluza arriver. Elle l'accueillit d'un petit sourire, balançant un de ses pieds dans la vide, alors qu'il se glissait derrière le rideau. Un instant plus tard, il ressortit vêtu du costume gris anthracite, et arracha un petit rire à Rim suite à l'attitude qu'il adoptait. Il était très charmant, et possédait le corps pour porter ce genre de vêtements. Ça le mettait en valeur, et lui-même rendait les vêtements moins banals. La jeune femme finit par se lever pour rejoindre Torú, et faire un petit tour autour de lui, le regardant de bas en haut avec un petit air malin. Finalement, elle vint se poser face à lui, et ajouta avec un petit sourire, les yeux levés vers lui. " Très charmant, j'aime beaucoup. ". Rim ne tarda pas à reprendre sa place, posée sur son siège. L'homme défila dans ses divers costumes, tous plaisait à Rim, mais le premier était son favoris. Le voyant jouer le jeu là-devant elle l'empêchait presque d'arrêter de sourire, ce merveilleux sourire qui la rendait si rayonnante. Finalement, Torú sortit de derrière le rideau, et Rim se leva pour le rejoindre, quand son portable sonna. S'excusant, elle le prit de sa poche et lu le message, soupirant. Elle releva les yeux vers lui, l'air un peu déçue et mal à l'aise, et finit par ajouter en faisant une petite moue.

- Je suis désolée, mais je ne vais pas pouvoir rester, j'ai un empêchement soudain.


La nymphe rangea son portable, se dirigea vers le devant de la boutique pour récupérer ses divers sacs, avant de revenir vers Torú. Elle sembla sourire, un peu gênée, et finit par s'approcher pour l'embrasser à la commissure des lèvres, ses doigts enroulés sur son bras. Elle se recula.

- Merci pour cet après-midi, c'était génial. Il faudra qu'on remette ça... À dans quelques jours alors, je serai certainement là avant toi, je me débrouillerai pour te trouver... Ha! Et c'est le gris que je préfère.

Elle rigola un peu et finit par lui tourner le dos, sortant du magasin. Comme prévu, la jeune femme alla faire ce qui l'empêchait de terminer la journée avec Torú. Elle regrettait déjà sa présence, et aurait aimé passer une soirée tranquille avec lui, mais visiblement cette relation était faite pour être tumultueuse, et remplie d'obstacles. Au moins, tout ne risquait pas d'aller trop vite comme elle le redoutait. Bientôt, la jeune femme disparu dans la foule, en cette fin d'après-midi à Tokyo.
Inagawa Rim

< HABITUÉ >
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 18/12/2010

Carte d'identité
Statut: En couple
Rencontres/Liens:
Particularité ?: Danseuse et strip-teaseuse à la panthère rose // Prend de la cocaïne. // Sale caractère. // Difficile avec les hommes et très très indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give me a sign; Torú.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Give me a sign; Torú.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» SHOULD PRESIDENT OBAMA SIGN THE ORDER WHEN IT COMES TO WIKILEAKS?» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'» Mac miller Sign» Get up and never give up... [PV Raphaël]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Résidence Yamaguchi :: Les rues-
Sauter vers:
]
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit