AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Journal d'un Escort Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Journal d'un Escort Boy Mer 23 Fév 2011 - 17:22


    « That's not plasticine »


    NOM : Maeda.
    PRÉNOM : Keiichi.
    ÂGE : 23 ans.
    DATE DE NAISSANCE : 15 Février.
    SEXE : Masculin.


    ORIENTATION SEXUELLE : Croqueur d'hommes.
    JOB : Etudiant & Résident.
    ORIGINES : Japonaise.







    J’aime Tokyo. Ces quartiers illuminés, où la fantaisies et la vie active règnent, quartiers rhabillés par la mode des plus jeunes, où toute occupation est présente dans les quatre coins des rues. Le gens s’activent. Le boulot, le métro, le dodo. Certains courent en pleines rues parce qu’ils sont en retard, d’autres déposent leurs enfants à l’école, quelques uns saluent leur femme et quitte le domicile familiale pour la semaine. Tokyo offre une discrétion incomparable, ou presque…

    Ce que vous devez savoir de moi, c’est que je suis une pute ! Il n’y a pas d’autre mot. Ouais, je sais pour un mec ça se fait rare mais ici, tout est permis. Ça à commencé, il y a plusieurs mois. J’avais un rêve, celui d’entrer dans l’une des plus grandes écoles de la grande ville. Il me fallait quitter Osaka, ma ville natale pour une nouvelle vie. Cependant, l’argent manquait. J’aurai pu me trouver un meilleur job à mi-temps pour me payer l’assurance d’entrer dans cette école sauf que les choses se sont annoncés autrement.

    Du jour au lendemain, je suis parti de chez moi. J’avais assuré à mes chers parents que je saurai comment vivre une fois à Tokyo. J’ai quitté Osaka pour Tokyo, au début ça m’a fendu le cœur en deux, oublier tous ses souvenirs, je n’avais pas d’autres choix. Une fois arrivé, j’ai tourné en rond pendant des lustres. Je n’avais rien de prévu. Pas de toit, pas de bouffes, limite pas de fringues. Rien ! La seule chose que l’on m’avait donné, c’était un nom, une adresse, une aide en quelque sorte : La Résidence Yamaguchi. Et comme un con, ce matin-là, j’ai franchis cette porte.

    Le luxe, un grand luxe m’est offert à portée de main. Seulement, je dois ou plutôt, les gens doivent payer ma luxure. Un échange. On m’offre du fric, un appartement, de la bouffe et je dois filer mon corps à un inconnu. Oui, c’est vrai, ce n’est pas très ‘clin’ comme style de vie mais elle me convient.

    L’école, en gros, c’était finit ! Les patrons de cette Résidence m’ont assurés des cours par un mec. Un type qui travaille comme serveur dans l’une de leur boîte : James Evans. Dorénavant, c’est lui mon prof. Un mec plutôt élégant, ayant vécu à Londres, qui a du bon savoir vivre, ne se plaignant de rien, sauf de moi peut-être. Il a surtout la capacité de m’emmerder. Je suis devenu son souffre douleur, il s’amuse à m’enquiquiner et moi… Je squatte ! Je fais un peu ce que bon me semble et j’avoue qu’il me permet d’oublier mes services du soir.
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Escort Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr» [MISSION] Escort Boy» Journal de Hermione Blake» Journal d'un archéologue [PV]» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Résidence Yamaguchi :: Votre journal intime-
Sauter vers:
]
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit