AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Some Days . . . [Mitsukuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Some Days . . . [Mitsukuni] Jeu 13 Jan 2011 - 19:28

Il est neuf heures trente et James est réveillé depuis près de dix minutes. Il s'est endormit sur le canapé au retour de sa soirée mouvementée de la veille. C'était promit, il n'allait plus faire des soirées pareilles avant longtemps, TRES longtemps, le plus longtemps possible à vrai dire. Il daigna enfin sortir du canapé en retenant un cri de douleur, son dos était dans un état lamentable. Le jeune homme fila rapidement à la salle de bain, prenant une douche bien chaude dans l'espoir de se détendre un peu, mais rien à faire la douleur persisté. James soupira et se prépara comme d'habitude en essayant de gérer cette douleur qu'il n'allait pas supporter bien longtemps. Après le repas de midi, le Londonien décida de se mettre en route à la recherche d'une institue de massage, il ne pouvait pas rester avec cette douleur plus longtemps que ça!

Il prit le bus et partit en direction du centre-ville de Tokyo cherchant avec désespoir un lieu pour se faire masser, apparemment c'était une chose rare ici ou James ne les voyait simplement pas!
Il fit alors la majorité des rues de la capitale avant d'arriver à Akihabara. Allait-il trouver quoi que ce soit au royaume de l'électronique? Peut-être un fauteuil massent...MAIS QUELLE BONNE IDEE! Il fonça dans un magasin qui laissait en test un fauteuil massant, James s'y installa et se laissa alors masser par cet appareil...Qui lui fit plus de mal qu'autre chose. Le blond partit alors du magasin, fou de rage en se disant que niveau électronique pratique au quotidien les Japonais était nuls.
Il finit par s'arrêter net, sortant une cigarette qu'il fuma, puis une seconde, puis une troisième et ainsi de suite sans s'arrêter. Ses idées s'emmêlait, comment allait-il se débarrasser de cette douleur s'il n'y avait pas un centre de massage dans une ville comme Tokyo?!

Détestant aller chez le médecin depuis qu'il est guérit de son cancer, James n'ira surement pas aller lui demander de quoi le remettre sur pied. Il n'allait pas non-plus se mettre à ces médicaments à base de plante qui ne sert strictement à rien si on n'y croit pas, effet placebo à la con!
Le jeune homme finit par faire les boutiques de Akihabara, oubliant presque la douleur qu'il avait dans son dos quand il tomba sur une SEGA Megadrive qui lui rappela de bons vieux souvenir d'enfance sans maladie et autre soucis dont il aurait pu se passer dans sa vie. James l'acheta, elle lui coutait l'équivalent de trente euros ici avec deux manettes et vint cassettes de jeu! Ravit, il alla sur un banc pour fêter cette nouvelle acquisition en vident son paquet de clope. Une fois chose faite la douleur réapparut plus forte encore.



"Putain...C'est pas possible..."

Marmonnât-il les dents serrées avant de foutre un coup de pied dans un cailloux qui frappa de pleins fouets la jambe de quelqu'un, chose que James ne calcula pas, trop occupé à maudire son mal de dos.
James Evans

< FAN >
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 31/12/2010

Carte d'identité
Statut: Célibataire
Rencontres/Liens:
Particularité ?: A un caractère de chien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Jeu 13 Jan 2011 - 22:33

Mitsukuni quand à lui avait du se réveiller plus tôt, aujourd'hui il avait du travail et il devait régler certaine chose avant de tenir compagnie à certaines personnes. C'était la pire journée, un homme d'affaire, un homme d'une cinquantaine d'année, et une femme très belle, d'une sournoiserie à vous en faire vomir. Vers sept heures il était debout avec un mal de crâne pas possible, une aspire, une douche bien froide et le tour était joué. Comme chaque matin il avait commencé sa journée par des étirements, pour son âge, et surtout son origine, il était plutôt musclé. N'oublions pas qu'il avait 17ans, et qu'il était japonais ! Les japonais ne sont pas très épais, mais heureusement pour lui son coté espagnol avait pris le dessus pour son physique. Son premier rendez-vous, il l'avez vers 14h, l'homme d'affaire viendrez et ... pas la peine de dire ce qu'il se passerait ensuite. Mitsukuni ne le connaissait pas encore, cet homme, il verrez bien. Quand à l'homme d'âge un peu plus vieux, il le connaissait, c'était horrible. Il lui demandait de ses choses, à chaque fois que cet homme venait, il était d'une froideur. Et c'était bien ça qu'aimez le vieux. Mitsukuni retenait ses poings mais la seul chose dont il avait envie en taillant une pipe à ce vieux était de lui arracher tout son membre et de le regarder souffrir. Jamais ce vieux n'avait du connaitre quelqu'un d'aussi neutre, et froid pendant l'acte. Mais apparemment cela l'excitait car il ne s'en plaignait pas. Enfin bref, pour dire que Mitsukuni redoutait ce moment avec dégout. Pourtant, parfois il finissait par y prendre gout. Il était très contradictoire sur ce sujet, tout dépendait des clients aussi. Il s'était habillé de manière à être plutôt classe, chaussures noires, pantalon noir avec chemise blanche. Légèrement ouverte sur son torse. Peu-être avait-il fait un effort pour cet homme d'affaire, qui sait. Il avait entendu dire qu'il aimait les beaux habits. Alors ce n'était pas le moment de mettre son jean décousu, ou sinon, par simple provocation. Mais il ne se sentait pas de provoquer aujourd'hui. A leur ancien rendez-vous la femme lui avait donné un papier avec des choses à acheter pour leurs prochaines 'petites' accolades. Il était donc maintenant dans le tramway vers Akihabara. Il se savait pas trop pourquoi il était venu ici, mais il pensait trouver ce qu'il cherchait dans un coin comme ça. Technologie...Hm ? Les sex toys contaient ? Allez savoir, mais il se mise à chercher dans les rues d'un air complétement détaché. Elle lui avait évidemment donné de l'argent pour qu'il paye tout cela. Satisfaire le client, et plus d'argent il nous donnera. C'était ça l'important, l'argent. Au bout de 30minutes il avait tout acheter, il avait finis par trouver, et oui ! Enfin rassurer il s'apprêtait à rentrer, son petit sac plastique -pas transparent- à la main, quand tout à coup une pierre vint lui percuter la cheville. Il grinça des dents en relevant doucement les yeux vers la personne et en disant un : 'oh espèce de..'
Quand il percuta que l'homme qui était assis là sur le banc était James il s'approcha en souriant en coin


"Comme jt'avais trop oublié toi ! "


Tandis que comiquement derrière une petite vieille était en train de maudire un pigeon avec sa canne, Mitsukuni lui regardait James de haut. Il ne le faisait pas exprès mais il était comme ses bandes de yakuza qu'on voyait dans la rue, avec leur tronche d'assassin. C'était pas ça faute s'il était dans le vent. (xD)
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Ven 14 Jan 2011 - 11:49

James leva rapidement les yeux vers la personne qui lui faisait de l'ombre. Ouais, le jeune homme était calé bien face au soleil pour se réchauffer en cette froide matinée et, bien entendu, il détestait quand on lui faisait de l'ombre pour lui casser son plaisir d'être au soleil. Quand l'anglais se rendit compte que le pauvre type qui lui faisait de l'ombre était Mitsukuni, il resta sans voix. QUOI?! Pourquoi il était là hein?! Ils allaient encore passer une journée de fou furieux comme la veille? Non non non non et re non! Hein? Quoi? Attends? Comment ça oublier James, c'était impossible! On ne pouvait...

"ON NE M'OUBLIE PAS COMME CA SALE GOSSE!"

... Oui bon, James était de un, énerver parce qu'il n'avait plus de soleil sur lui et de deux son dos le faisait affreusement souffrir, choses qui mettaient ses petits nerfs dans tous ses états. Il attrapa Mitsukuni par l'épaule et le fit s'asseoir à ses côtés, récupérant ainsi son cher soleil.

"Ne te met JAMAIS devant moi quand je suis sur un banc un matin d'hiver et au soleil! Et ne me regarde jamais plus de haut ou tu va t'en prendre une que tu ne risques pas d'oublier de si tôt!"

James soupira et croisa les bras, ce mouvement lui fit tellement mal au dos qu'il ne put retenir un petit cri de douleur. Il soupira, essayant de camoufler ça tant qu'il le pouvait sachant que si Mitsu venait à savoir qu'il était rouillé comme un vieux pépé de cinquante ans il risquait de se foutre de sa gueule jusqu'à la fin des temps. James lança alors un regard à Mitsukuni avant de le regarder avec de grands yeux, totalement sous le choc. C'était quoi ces vêtements classes qu'il portait? Mitsukuni en pingouin, tiens! Que c'est amusant! James ricana doucement, pas méchamment, mais bon.

"Wow, laisse-moi réfléchir... Un vieux client genre... L'âge que ton père pourrait avoir, entre quarante-cinq et cinquante ans. Plutôt dégueulasse, mais qui paye bien. Tu veux lui faire plaisir, ça c'est atroce, maiiiiis... Ça fait plaisir de te voir habillé comme ça, c'est mieux que tes frusques pourrîtes de la veille..."

Il lui tira gentiment la langue avant de sortir un nouveau paquet de clope de sa poche. Il l'ouvrit tranquillement avant de prendre un de ses "médicaments" favoris. Il fuma alors en regardant autour d'eux quand il vit la vieille avec son pigeon. James se rappela d'un jour dans un petit village anglais. Il était malade, n'avait plus un poil sur le cailloux et s'était retrouvé dans cette même situation, une vielle entrain de se "battre" avec un pigeon. James se redressa alors et s'approcha de la dame.

"Attendez, je vais vous aider..."

Dit-il un charmant sourire aux lèvres, la femme le remercia. James regarda alors le pigeon avant de l'attraper rapidement, cela faisait des années qu'il s'était spécialisé dans l'attrapage des pigeons. Le volatile ne bougea pas entre ses mains. James lança alors un regard à Mitsu avant de lui faire un petit clin d'œil, un sourire malicieux aux lèvres. La vielle, qui était resté là à regarder le pigeon comme si c'était le premier qu'elle voyait de sa vie, fit alors un bond quand James lâcha la bête en plein dans la figure de la mémé qui hurla. L'animal fit battre ses ailes devant le visage de la personne âgée qui s'en alla en courant, laissant James plié en deux de rire. Ce genre de connerie était totalement puérile, mais ça lui faisait du bien et lui avait même fait oublier son mal de dos. Il retourna sur le banc, toujours mort de rire avant de se laisser sur ce banc.

"Wooow, je me sens beaucoup plus jeune maintenant!"

James rit davantage avant de passer une main dans ses cheveux. Ça va, ils étaient encore là il n'était plus malade, c'était juste qu'il était au fond encore un gros gamin. Le Londonien soupira et s'étira, chose qui lui fit encore mal au dos.

"Dis Mitsukuni...Y a pas un endroit où on peux se faire masser ici? Je traine de partout depuis un bon moment et je n'ai encore rien trouvé...Sauf une SEGA, mais bon ce n'est pas ma vieille SEGA qui va me débarrasser d'un mal de dos qui persiste!"

Il sourit et entama une autre cigarette avant de faire une chose très, mais alors trèèèèèèèèès rare! Il tendit son paquet à Mitsu, l'air de rien comme s'il faisait ça souvent.

"Prends, ça te donnera du courage avec ton vieux chnoque, ces clopes font des merveilles, les meilleurs médicaments du monde..."
James Evans

< FAN >
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 31/12/2010

Carte d'identité
Statut: Célibataire
Rencontres/Liens:
Particularité ?: A un caractère de chien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Dim 16 Jan 2011 - 20:21

Mitsukuni était complétement choqué, il s'était fait crier dessus il n'avait même pas compris pour quoi. Il n'avait même pas répliqué tellement il était resté sur le cul. Comme un vulgaire paquet de chips il s'était fait mettre sur le banc à coté de James. Le temps que tout ceci monte au cerveau de ce petit invertébré (?) James était déjà entrain de lui expliquer avec force à quel point il ne fallait surtout pas le priver de 'son' soleil. -Remarque l'auteur comprend parfaitement- D'un air plus que neutre il répondit du plus sérieux qu'il le pu, en haussant un sourcil :

"t'es un lézard ou quoi?"

Il fronça les sourcils en entendant ce que disait James. Il en déduisait ça juste parce qu'il était bien habillé ? Bon très bien, il avait raison. Enfin bon il n'était pas en mode pingouin. Il lui manquait la cravate et la petite veste noire, pour être un parfait pingouin. Mais quel beau pingouin me direz-vous...

"T y est pas du tout ! C'est pour moi que jme fringue comme ça tsss. En plus ils sont bien mes fringues d'hier."
dit-il en tirant la langue vers la fin

Il ne faisait pas vraiment attention à se qu'il portait, cela faisait en général style sportif/racaille. Enfin bref, Mitsukuni se foutu royalement de la gueule de la vieille en la montrant, oui oui, du doigt. Quand James se leva il arrêta de rigoler et regarda la scène avec des yeux ronds. C'était quoi ce sourire charmeur ? Wah, mais quel canon tout de même !! Mitsukuni baissa la tête d'un air perplexe puis regarda d'un œil. Il plissa légèrement les yeux au clin d'œil, en ne lâchant pas du regard la scène. Mitsukuni resta une nouvelle fois sur le cul quand James lança le pigeon à la figure de la vieille femme qui partit en courant. Quoi..? qu'est ce qui venait de se passer. Non ! Il était mort de rire en plus ! Le seul mot qui arriva à la bouche du gamin fut :


"Abusé O_O"

Il fit un sourire en coin en regardant l'homme s'assoir à coté de lui et décréta avec un air narquois

"Alors on retombe dans l'enfance Jamesounet ?"

Jamsounet, quel surnom horrible que seul les couple ou la mère donne. C'était quoi le surnom de Mitsukuni par sa mère ? Oh il n'en a pas, elle le déteste après tout. Par contre son 'tuteur' son oncle, l'appelait et l'appelle, le clebs. Après tout Mitsukuni était son chien de garde, enfin maintenant il ne l'était plus vu qu'il s'était enfuis. Le jour où son oncle le retrouverait, Mitsukuni serait dans une belle m---e!

Il fit mine de réfléchir et décréta un peu après


"Ça fait partit de mon autre travail, je peux t'en faire un si tu veux?"

Il pris le paquet et tira la langue "tu me passes le paquet héhé ?"Puis il reffusa et lui passa

"De toute façon, j'ai pas besoin de ça pour avoir du courage."




Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Dim 16 Jan 2011 - 21:26

James ne put s'empêcher de rire. Lui? Un lézard? Naaaan, il était plus serpent qu'autre chose, quoi que... Un de ses ex l'appelait "tigresse", ouais, super viril comme surnom hein? XD Il croisa les jambes et sourit davantage quand Mitsukuni dit qu'il s'habillait comme ça pour lui-même...Genre à dix-sept ans on se dit "aujourd'hui c'est costard cravate BCBG et hop j'suis une bombe"... Non, il attendait un client c'était obligé.


"Je suis plus un serpent qu'autre chose..." Commença James avant de faire doucement serpentait sa langue en sourient. "Et ça m'étonnerai que tu veuilles être BCBG sans aucune raison alors que hier encore tu étais en jogging..."


Le blond sourit et alla donc emmerder la vieille sous le regard étonné de Mitsu. Ben alors? Les vieux s'amusent plus que les jeunes ici?! James retourna alors sur le banc, riant toujours de bon cœur. Jamesounet? Wow! Bien trouvé, même sa mère n'avait jamais sortit un surnom aussi moche pour James...Enfaite, elle ne lui avait jamais donné de surnom. Il était James à ses yeux. Juste James. Son fils à elle et son mari.



"Ouais, Jamesounet s'éclate...Contrairement à toi...Petit coquinou."


James fit alors de grands yeux. "Petit coquinou"...TU PARLES D'UN SURNOM! C'était pire que tout! James éclata alors de rire en pointant Mitsukuni du doigt.

"Petit coquinou! Comme c'est moche! Oh putain que c'est LAID!"

Il continua de rire un moment quand sa douleur dans le dos resurgit violemment. Le jeune homme se calma tout de suite en se crispant d'un coup. James grimaça et s'adossa doucement au dossier du banc en soupirant de douleur. Il regarda alors Mitsukuni, surprit.

"Tu fais des massages toi?...Tu es doué?"

Il se mordit alors la lèvre en levant les yeux au ciel. Peu importait, il avait vraiment trop mal et pour être résident et avoir des clients il fallait être bon, non? Bon, James n'allait surement pas payer pour des prestations sexuelles...Oulà loin de la même! Tout ce qu'il voulait c'était ne plus avoir mal au dos. Il soupira et hocha affirmativement la tête.


"Ok...Si tu me le propose je veux bien... J'espère juste que tu vas pas me casser en deux!"

Le jeune homme rit doucement avant de hausser les épaules en remballant son paquet de clope.

"Comme tu voudras. En tout cas, tu pourras pas dire que je ne t'ai jamais proposé de clopes tu passes à côté d'un grand moment!"

James sourit et regarda autour d'eux.

"On ira chez moi...J'habite Odaiba, un appartement juste en face de la mer....Tu verras, c'est super calme là-bas."

Assura James, tout sourire avant de regarder la vielle de tout à l'heure repassait, suivi pas deux pigeons maintenant. Il éclata alors de rire, se disant que cette mémé allait en avoir pour la journée!
James Evans

< FAN >
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 31/12/2010

Carte d'identité
Statut: Célibataire
Rencontres/Liens:
Particularité ?: A un caractère de chien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Dim 16 Jan 2011 - 22:22

Un serpent ? Pourquoi donc ? En tout qu'à un serpent c'est bien ce qu'il y a de plus élégant. Un serpent c'est...tout simplement magnifique. Mitsukuni plissa de nouveau les yeux en regardant la langue de James serpenter sur ses lèvres. Hmmm, pas besoin de le dire on l'a tous compris, ça, c'est du sexy-man.

"Ouais ta queue frétille comme un serpent." dit-il avec un sourire moqueur, multiple allusion, cela ne pouvait faire rire que -l'auteur en autre-

Oui c'est vrai que ce mettre en bon chic bon genre d'un coup, c'est bizarre. Mais pourquoi pas ? De toute façon James avait raison et il avait l'air de l'avoir compris. Mitsukuni tira juste la langue l'air de dire 'tais toi' sans rétorquer mot. Par apport à la vieille, c'était rare que Mitsukuni aille emmerder les vieux. Voler jamais, il avait trop d'amour propre et de respect pour ça. Il eu un rire retenu en entendant le surnom et fit des yeux ronds


"C...c'est troop moochee"

Finalement il rigola, c'était vraiment moche ! Remarque Jamesounet c'était pas mieux, donc...il n'allait pas se plaindre -xD- Il fit un petit sourire en coin en fixant James, hmmm il avait mal hein ? Wah, pourquoi ça faisait sourire Mitsukuni. Peut-être son coté cruelle qui ressortait. Pourtant c'était étonnant que ça ressorte avec James. Ça ne pouvait-être qu'autre chose.

"Euh je sais pas si je suis doué, mais sans doute..;enfin c'est pas à moi de juger héhé. Mais c'est mieux que rien non ? Et en cas si ça te fais encore plus mal j'aurais qu'à arrêter. Pas vrai..le vieux hm?"

Il dit la dernière phrase en se relevant, prenant son petit sac de god etc en main sans l'avoir lâcher une seul seconde ! Passer à coté d'un grand moment ? Oui c'est vrai, en plus il aurait pu accepter la clope ça lui aurait fait du bien tiens. Mais même, ça rembourser celle qu'il avait piquer avant. En tout qu'à il ne casserait pas James en deux mais son porte feuille allait y passer, il préparer déjà sa petite arnaque. Vu que James n'avait pas trouver de salon qui proposait ça, il ne devait sans doute pas se douter du prix.

"Bah on y va maintenant j'ai un rdv après donc même si j'ai du temps je dois pas trainer."

Il ne voyait pas du tout où se trouvait Odaiba mais bon, il avait la flemme de se poser des questions. Trop occuper à regarder les pigeons qui suivaient la vieille. Les pigeons étaient sans doute vieillophyle, il pensait ça. Il se contenta de garder cette penser dans sa tête et de ricaner tout seul. L'air de dire 'trop bonne cette blague'
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Lun 17 Jan 2011 - 9:09

James éclata de rire. Non, sa queue de frétillait pas le moins du monde...Comment voulez-vous avoir la queue qui "frétille" en plein milieu d'une rue marchande sérieux? Le jeune homme mit alors une petite claque derrière la tête de Mitsukuni en lui soufflant un petit "sale gamin". Quand la douleur s'empara à nouveau de James, ce dernier calcula tout de suite le petit sourire en coin de son interlocuteur. Super, il venait de passer pour un gros pépé et en plus ça avait l'air de faire plaisir à Mitsu!


"JE SUIS PAS VIEUX J'AI QUE VINT-HUIT ANS!"

Lança-t'il avant de donner une nouvelle claque derrière la tête de Mitsukuni.



"Ca va que j'ai mal partout hein, si-non t'aurais pus te mettre tes services là où je le pense..."

James sorti alors son paquet de clope et s'alluma une cigarette en se redressant, agacé. C'était pas possible qui n'ai pas une institue de massage dans le coin quand même! Obligé de se faire masser par un résident de la maison close du coin...Super. James sentait au passage qu'il allait être obligé de donner un peu de sous à ce gosse.. Ben oui, il va quand même l'aidé à être débloqué et à le débarrassé de sa douleur... Mais bon, c'était normal, par contre il n'avait pas intérêt de le rouler : James savait exactement les tarifs d'une institue de massage, il ne donnerait pas plus que ce que l'on donne en général.



"Suit-moi, monsieur je suis pressé de retrouver un vieux dégueulasse."

Il sourit et se mit en marche vers Odaiba qui n'était pas si loin d'ici...Bon ok, il fallait prendre un bus ainsi que le tramway pour y arriver, mais rien de plus. Au bout d'un quart d'heure ils arrivèrent enfin à Odaiba, là-bas James était connu pour être le "Salle gaijin Anarchiste"... Gaijin, ok. Anarchiste? Non, pas du tout. Ils disaient ça à cause de ses origines anglaises, se référant directement aux Sex Pistols... Vous voyez la mentalité du coin quoi. Une fois en route vers son appartement toujours suivi par Mitsukuni, James se fit empoigné par le pauvre con de son immeuble, son voisin. C'était un vieux de genre cinquante-cinq ans qui cherchait TOUJOURS des noises à James.



"Tu ramennes des potes maintenant l'étranger? Jte préviens, je ne permétrais pas longtemps que toi et tes sales amis viennent ici!"

James haussa les sourcilles et repoussa d'un mouvement rapide l'homme qui lui lança un regard noir.


"Je paye pour cet appartement, je fais ce que je veux."

Commença James en tirant doucement Mitsukuni derrière lui. Oh, James savait que Mitsu pouvait se défendre seul, mais il était mineur et donc sous la responsabilité du Londonien...Puis il fallait l'avouer : Ce vieux con de voisin pouvait être un véritable danger.



"Dégagez." Murmura James, prêt à bondir sur le mec.[/color]


"DEGAGEZ!"

Il fit alors un pas en avant, ses yeux ne quittant pas du regard le mec qui partait, apparemment intimidé par James
.



"Suit-moi."

Souffla James à Mitsukuni en s'approchant d'un immeuble apparemment neuf. Ils montèrent alors trois étages à pied avant que James ne tourne à gauche, allant au fond du couloir. Il chercha alors ses clés en soupirent. Super, la classe se faire niquer par son voisin quand un gosse venait chez lui. Le jeune homme ouvrit alors la porte et fit signe à Mitsukuni d'entrer, un léger sourire aux lèvres malgré la douleur qui revenait dans son dos
.
James Evans

< FAN >
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 31/12/2010

Carte d'identité
Statut: Célibataire
Rencontres/Liens:
Particularité ?: A un caractère de chien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni] Lun 17 Jan 2011 - 14:57

Tel un toutou il grogna à la tape derrière la tête. C'était instinctif. Même si ça ne faisait pas mal, ou que ça ne le dérangeait pas plus que ça, il avait l'habitude de grogner quand on lui faisait ça. Pas vieux ? Non, bien sûr que non il ne l'était pas. Mais à son âge avoir autant de douleur, qu'est ce que ça allait-être plus tard ! Un vieux fou jetant des pigeons sur les centenaires. Pourquoi pas ? Se serait marrant un vieux comme ça !

"Ben à 40ans t'es dans la merde si t'as déjà mal comme ça maintenant."


Il eu un sourire un peu mauvais sur le visage, s'imaginant qu'il allait se faire un paquet de frique si à chaque fois qu'il avait mal il faisait à faire à ses services. Oui il était persuadé qu'il pourrait rouler James dans sa petite arnaque. En plus Mitsukuni n'avait pas l'habitude de masser, normalement, on lui avait appris à masser de manière quand même sensuel. De toute façon le massage est sensuel en lui même. D'ailleurs le vieux dégueulasse apprécierai surement. Mitsukuni fronça les sourcils légèrement en boudant presque, finalement il mis une petite claque derrière la tête de James en sautillant un peu, étant plus petit de taille. Puis partit devant en ricanant.

"Si ça se trouve le vieux dégueulasse c'est toi, beuuh"

Il tira malicieusement avant de mettre une de ses mains dans sa poche, l'autre portant toujours le petit sachet. Il avait beau avoir changé de look temporairement, il avait toujours ses manières bien à lui. Il avait de moins en moins envie de travailler aujourd'hui, il enleva doucement sa main de sa poche et la passa dans ses cheveux en fermant un court instant les yeux. Au bout d'un quart d'heure de transport, il arrivèrent finalement dans le quartier, ou la rue, enfin bref, il n'était jamais venue ici auparavant. Alors il observait légèrement étonné. Il s'arrêta de marcher en voyant James se faire empoigner. Il regarda la scène neutrement, James n'avait pas besoin de lui pour se défendre après tout il était suffisamment costaud, et même imposant quand il le voulait. La preuve il ne se laissa pas marcher sur les pieds. Mitsukuni fit un petit sourire en coin en regardant le mec partir presque les jambes à son cou, c'était limite.

"Hé ben tu peux-être imposant quand tu veux héhé"


Il leva le doigt l'air de dire je sais tout


"Malgréé la vieileeesse on peut rester imposant."

Dieu, tais toi Mitsukuni. Il prenait malin plaisir à tenter de faire 'chier' James. Il regarda la porte s'ouvrir. Ahh, il n'était plus rentrer chez quelqu'un depuis très longtemps ! Il rentra en faisant une petite courbette, instinctivement sans même sans rendre compte, avant de rentrer. Enleva ses chaussures vite fais en les laissant vers la porte. Et observa avec des yeux ronds l'appartement


"hmmm..."
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some Days . . . [Mitsukuni]

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Some Days . . . [Mitsukuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim» Dog Days sous-titré en français» ABC-JUMPING DAYS au 1er RCP 1er AOUT 2015» boxing day!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Résidence Yamaguchi :: Les rues-
Sauter vers:
]
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit